PROJET PRÉSIDENTIEL DE MARINE LE PEN   (4 février 2017)

ENGAGEMENTS PRÉSIDENTIELS DE MARINE LE PEN

I – UNE FRANCE LIBRE

II – UNE FRANCE SÛRE

III – UNE FRANCE PROSPÈRE

IV – UNE FRANCE JUSTE

V – UNE FRANCE FIÈRE

VI – UNE FRANCE PUISSANTE

VII – UNE FRANCE DURABLE

LA RÉVISION CONSTITUTIONNELLE QUE JE PROPOSERAI AUX FRANÇAIS PAR RÉFÉRENDUM

Les institutions de notre pays, organisées par la Constitution du 4 octobre 1958, ont été dénaturées au fil des réformes constitutionnelles successives. En outre, leur fonctionnement a été profondément perturbé par le développement toujours plus fédéral et antidémocratique de l’Union européenne. Aujourd’hui, nos institutions ne garantissent plus les principes fondamentaux pour lesquels elles ont été bâties: la souveraineté du peuple est régulièrement piétinée, la Démocratie est affaiblie et nos gouvernants ne défendent plus l’intérêt national. Les réformes institutionnelles que je vous propose nécessiteront pour la plupart de modifier la Constitution. Elles feront donc l’objet, de manière groupée, d’un grand référendum constitutionnel que j’organiserai dès les premiers mois de mon quinquennat. Il ne s’agit pas pour moi de bouleverser l’organisation ou l’ordre des pouvoirs en France, mais bien de revenir à l’esprit d’origine de notre Constitution, en renforçant beaucoup plus fortement son caractère démocratique. Toutes les réformes présentées dans ce document poursuivent un même objectif: redonner à notre pays les instruments institutionnels pour défendre sa souveraineté, son identité, sa prospérité et la Démocratie véritable.

CHIFFRAGE DU PROJET PRÉSIDENTIEL 2017 – 2022
  • Une situation économique, sociale et budgétaire dégradée
  • Retrouver la croissance, tout en maîtrisant l’inflation
  • Rendre 40 milliards d’euros aux Français par la baisse des impôts des ménages (20 milliards d’euros) et par des mesures pour leur pouvoir d’achat (20 milliards d’euros)
  • Redonner de l’air aux entreprises par la baisse des impôts des TPE-PME
  • Les baisses d’impôts seront accompagnées d’une politique budgétaire raisonnable dont la priorité sera de restaurer l’État régalien
  • Remettre nos finances publiques en ordre, en s’attaquant enfin à la mauvaise dépense publique afin de réduire le déficit et la dette
  • S’agissant des collectivités locales, la réforme territoriale et les économies permettront d’importantes baisses d’impôts locaux
  • S’agissant de la sphère sociale, les dépenses de Sécurité sociale seront pérennisées mais la gestion sera assainie pour limiter leur progression
  • Cliquer ici pour télécharger le document
DISCOURS DE MARINE LE PEN SUR LA POLITIQUE INTERNATIONALE DE LA FRANCE

La Politique internationale de la France dans un monde multipolaire, Paris, le 24 février 2017.

 

 

 

VOTER, mode d’emploi

Qui peut être électeur ?

Il faut remplir les conditions suivantes :

– être âgé d’au moins 18 ans la veille du 1er tour de scrutin ;
– être de nationalité française (les citoyens européens résidant en France peuvent s’inscrire sur les listes complémentaires mais seulement pour participer aux élections municipales et/ou européennes) ;
– jouir de ses droits civils et politiques.

Où s'inscrire ?

– Soit à la mairie de son domicile ;
– Soit à la mairie d’une commune dans laquelle on est assujetti aux impôts locaux depuis au moins 5 ans ;
– Soit à la mairie de sa résidence à condition d’y résider de manière effective et continue depuis au moins 6 mois ;
– Soit à la mairie de la commune où l’on est assujetti à résidence obligatoire en tant que fonctionnaire public.

Comment s'inscrire ?

– Soit en se rendant à la mairie avec les pièces exigées,
– Soit par courrier, en envoyant à la mairie le formulaire d’inscription et les pièces exigées,
– Soit par internet, en utilisant le téléservice proposé par mon-service-public.fr (pour 2000 communes aujourd’hui).

Documents à fournir (sauf cas particuliers):

  • Formulaire d’inscription
  • Pièce d’identité (passeport ou carte nationale d’identité valide ou expirée de moins d’un an)
  • Justificatif de domicile de moins de 3 mois.

Quand s'inscrire ?

Sauf quelques cas particuliers, pour pouvoir voter, il faut s’inscrire avant la fin de l’année qui précède le scrutin.

Principe : avant le 31 décembre 2016

Il est possible de s’inscrire à tout moment de l’année mais vous ne pouvez voter qu’à partir du 1er mars de l’année suivante (après la révision annuelle des listes électorales).

Par exemple, pour pouvoir voter en 2017, il faut avoir fait la démarche avant le 31 décembre 2016.

Cas particuliers : inscription l’année de l’élection

Si vous êtes dans l’une des situations suivantes, vous pouvez vous inscrire et voter la même année :

  • Jeune ayant atteint l’âge de 18 ans entre le 1er mars et le jour de l’élection
  • Personne qui déménage pour des motifs professionnels et fonctionnaire admis à la retraite après le 1erjanvier
  • Militaire retournant à la vie civile après le 1er janvier
  • Acquisition de la nationalité française après le 1er janvier
  • Recouvrement de l’exercice du droit de vote après le 1er janvier

 

Clips de campagne officiels | Marine 2017